4.5/5
BON site et BONS produits ---emballage un peu...
rating

Bourgogne Franche Comté

Au centre-est de l’Hexagone, 8 départements forment la région Bourgogne Franche-Comté, limitrophe de la Suisse. Elle rassemble sur son territoire pas moins de 13 AOP/AOC dont une pâte persillée, le Bleu de Gex Haut-Jura. Brie de Meaux, Brie de Melun, Chaource, Charolais, Chavignol, Comté, Époisses, Langres, Mâconnais, Mont d'or, Morbier, Munster se partagent le reste de l’affiche rouge et or. Quatre IGP, le Brillat-Savarin, l’Emmental français est‑central, le Gruyère français et le Soumaintrain, complètent ce palmarès de fromages savoureux.

Bourgogne Franche Comté : de monastères en fruitières de montagne

Fromages Bourgogne

La Bourgogne est mondialement connue pour ses traditions ancestrales viticoles et ses châteaux. Entre les murs de ses nombreuses abbayes, les moines gourmands ont contribué à enrichir son patrimoine gastronomique : ils ont su marier habilement spécialité viticole et spécialité de fromages. Ainsi, l’Époisses AOP au lait cru de vaches (Montbéliardes, Simmental, Brune des Alpes) naquit au sein des abbayes cisterciennes. L’affinage au marc de Bourgogne teinte en rouge brique ce digne représentant de la région Bourgogne Franche Comté. La Maison Gaudry qui assure pour nous la transformation du lait des vaches en Époisses perpétue la tradition artisanale à laquelle il doit sa consistance crémeuse : le lait cru de vaches n’est pas chauffé et le caillé, moulé à la louche, ne subit pas de pressage. La même maison nous fournit en Soumaintrain IGP.

Fromages Franche-Comté

En Franche-Comté, aux confins de la Suisse, le paysage est montagnard et forestier. La Montbéliarde y est la reine des prairies. Au sein des fruitières, ces fromageries de montagne, la transformation du lait des vaches Montbéliardes et Simmental suit depuis des siècles la même partition traditionnelle qui donne de fameux produits francs-comtois : le Comté AOP du Jura, le Morbier AOP et le Mont d’Or AOP. Autre fleuron fromager de la Bourgogne Franche Comté, la meule de Gruyère français IGP se distingue par une palette d’arômes diversifiés et fruités ; lorsque sa période d’affinage s’étend sur plus de 10 mois, le gruyère est alors dit « de réserve ». Quant au Munster AOP, il préfère l’air pur des Vosges qui contraste avec son fumet puissant ! La famille des fromages fondus est aussi représentée dans la gastronomie franc-comtoise : qui ne connaît la Cancoillotte, nature ou à l’ail, amie de la patate ? Elle s’obtient en faisant fondre du lait écrémé caillé, le metton, dans de l’eau puis dans du beurre. Les fromages de Franche-Comté n’oublient pas la pâte persillée en chemin : le Bleu de Gex Haut-Jura a été la première AOC fromagère au lait cru de vaches.

Région Bourgogne-Franche Comté : les fromages de chèvre ne manquent pas à l’appel

Si les fromages au lait cru de vaches tiennent dans la région le haut de l’affiche, les petits chèvres contribuent également à la variété du plateau de fromages. La partie occidentale du territoire s’enorgueillit d’y élaborer quelques appellations d’origine protégée caprines : le Charolais, le Chavignol et le Mâconnais. Nous vous proposons aussi un Bouton de culotte qui n’est insignifiant que par la taille. En effet, grâce à sa puissance aromatique qui s’accroît au fil de la période d’affinage, il mérite toute sa place sur un plateau fromages de Franche-Comté et Bourgogne.

Bourgogne-Franche-Comté : les vaches Montbéliardes et Simmental à l’honneur

Les fromages de Franche-Comté et de Bourgogne doivent leur excellence au talent des artisans qui assurent la transformation du lait des vaches dans le respect des traditions ancestrales mais aussi à la qualité de la matière première : le lait ! Et qui dit bon lait, dit bon choix de race bovine ou caprine. Attardons-nous sur deux d’entre elles :

La Montbéliarde

Robe pie-rouge, tête blanche et cornes courtes en croissant, la Montbéliarde est une vache de montagne qui se retrouve logiquement plutôt en Franche-Comté qu’en Bourgogne (respectivement 238 500 têtes contre 29 500). Son lait est très prisé des fromagers à cause de sa teneur élevée en matières grasses. Sa robustesse et sa grande adaptabilité aux conditions extérieures (climat, environnement géographique, etc.) de la Bourgogne‑Franche‑Comté constituent aussi de très bons atouts.

La Simmental française

Toute en muscles et mamelles, la Simmental française arbore une robe pie-rouge plus claire que celle des Montbéliardes. Importée dans le Jura au début du 19e siècle depuis la Suisse, elle est recherchée par les fromagers pour la richesse de son lait en matières grasses et protéines, mais aussi pour sa longévité. Vache de montagne, elle contribue avec la Montbéliarde à la confection des fromages labellisés de la région : Comté AOP, Mont d'or AOP, Morbier AOP et Bleu de Gex AOP. Avec un cheptel de 40 000 têtes en région Bourgogne France Comté, elle y reste bien moins représentée que la Montbéliarde.